tourisme durable

Le tourisme est un phénomène social et économique majeur tout autour du globe… jusqu’à être qualifié de masse lorsqu’il se démocratise à tel point qu’il submerge les espaces naturels jusqu’à les modifier et même les détruire.

Nous voyons cependant déjà depuis plusieurs années une demande de plus en plus importante pour un tourisme plus respectueux de la nature, loin de la foule touristique habituellement aliénante. Avec l’émergence du développement durable au XXème siècle, l’offre touristique s’est quelque peu modifiée : maintenant, des voyagistes proposent des séjours dits éco-responsables ou encore des voyages solidaires, respectueux des populations d’accueil. Le voyageur du XXIème siècle est dès lors en recherche de plus d’authenticité dans ces voyages.

LE COSTA RICA, UNE DESTINATION PAS SI ECOTOURISTIQUE

tourisme durableCependant, le greenwashing peut tromper les consommateurs : à l’occasion d’un voyage d’un mois au Costa Rica en décembre 2017, afin d’y effectuer un diagnostic de territoire pour une étude professionnelle que je devais réaliser durant mon BTS Tourisme (je cherchais à savoir si la population française pouvaient être une clientèle durable potentielle pour la destination dite écotouristique du Costa Rica, et donc valorisant davantage ses espaces naturels que son patrimoine culturel et ses traditions). Ce voyage m’a également permis d’enrichir mon blog Greenworldnomad pour lequel j’écris régulièrement, n’hésitez donc pas à aller y faire un tour.

Je n’ai pu que constater les revers de la médaille. Cet écotourisme n’était qu’une façade : outre le fait que la majorité des activités touristiques dans ce milieu tropical nécessitent des déplacements motorisés, la population locale n’est pas sensibilisée à la protection de la nature, ne recevant aucune éducation environnementale. Les touristes de leur côté ne se montrent pas plus contentieux dans ce pays qualifié “vert”, célèbre pour renfermé 4% de la biodiversité mondiale, ne changeant aucunement leurs pratiques de consommation.

UNE POLLUTION MULTIPLE

Au cours de mon séjour, j’ai pu rencontrer un français expatrié depuis 8 ans dans cette région d’Amérique centrale : skippeur d’un catamaran, il m’a expliqué qu’après chaque saison des pluies, il était confronté régulièrement à des “mers de plastiques“. En effet, lorsque les fortes précipitations s’abattent sur le territoire, l’eau provoque un ruissellement tel qu’il charrie tous les déchets contenus dans les forêts et les villes (qui n’ont aucun système de traitement des eaux) et les rejettent dans l’océan, où ils sont regroupés par les courants en d’immenses étendues de plastiques flottants.

Cette pollution a pour conséquence de perturber les équilibres écologiques et met en danger des espèces déjà fragilisées par l’intervention de l’Homme : par exemple, les tortues meurent étouffées par les sacs plastiques, qu’elles confondent avec les méduses. Dans les parcs nationaux, les animaux habitués à voir chez les touristes une source providentielle de nourriture (car ils utilisent la nourriture pour les attirer afin de mieux les observer et les photographier), deviennent agressifs et dangereux, en attente du précieux sésame.

LE TOURISME DURABLE, UNE SOLUTION POUR L’AVENIR ?

tourisme durableOutre le fait de m’avoir fait évoluer ma vision sur l’écotourisme, mon séjour au Costa Rica m’a conforté dans la nécessité d’un tourisme durable, tant par sa mise en place que dans sa longévité dans l’action. En revanche, le tourisme durable ne pourra jamais remplacer le tourisme dit de masse, car il ne pourra absorber et supporter autant de pressions anthropiques. Le tourisme durable est ainsi condamné à rester un tourisme minoritaire, en marge de l’offre touristique commune : peut-on donc voir en lui une véritable solution pour l’avenir ?

J’ai envie de penser que toute initiative durable a des répercussions positives sur l’environnement et les mentalités. Le film Demain (de Cyril Dion et Mélanie Laurent) nous donne quelques exemples d’actions déjà menées dans le monde, nous donnant ainsi une note d’espoir pour notre futur.

PARTAGER
Léa
Voyageuse dans l'âme, j'ai créé un blog sur le tourisme durable pour donner de la visibilité aux agences locales partageant mes valeurs. J’écris également sur mon temps libre des nouvelles écologiques ainsi que des romans de SF/Fantasy

LAISSER UN COMMENTAIRE