crète

Des paysages sublimes, des locaux adorables et un climat plus que plaisant, voici quelques adjectifs qui caractérisent la Crète, une île grecque située en mer méditerranée.

C’est une destination que j’ai eu le plaisir de découvrir en plein mois de juillet, une période idéale pour s’y rendre, mais gare à la chaleur qui peut vite devenir étouffante si tu n’y es pas préparé. Alors qu’est ce qu’on fait dans ces cas là ? Et bien on prend sa petite crème solaire et on n’oublie pas de louer une voiture avec air conditionné ! C’est bon, tu es prêt ?

Boucle ta ceinture et accroche toi, on est parti pour quatorze jours à travers la Crète !

J’espère que mon périple te plaira, n’hésite pas à t’en inspirer pour élaborer ton propre itinéraire en Crète. Au total, j’ai parcouru plus de 600 kilomètres à travers ce magnifique pays !

Jour 1 : Paris – Héraklion

Comme la plupart des visiteurs, je commence mon voyage par Héraklion, la capitale Crétoise.  Pourquoi ? Parce que c’est un excellent point de chute qui permet d’envisager n’importe quel itinéraire. C’est aussi très intéressant pour le prix des billets d’avion.

Premier contact avec l’air extérieur, il fait chaud, très chaud. Je file récupérer ma voiture de location (bah oui, on fait pas un roadtrip à dos de dromadaire) qui m’attend près de l’aéroport. Elle est verte et ancienne mais a le mérite d’avoir la climatisation, on ne peut pas tout avoir non plus !

Çà y est, j’ai les clés, l’administratif est enfin derrière moi, je peux aller poser mes bagages à mon hôtel, le Karteros Hotel. Très bien situé, cet hôtel familial est à 250 mètres de la plage. Trop fatigué par le vol, je prends la décision de visiter le centre d’Héraklion le lendemain matin. Pour le moment, c’est l’heure d’aller manger !

Pas de restaurant d’hôtel ou de restaurant trop touristique. Chez un pigeon dans l’avion, on préfère l’authentique avec une salade grecque dénichée dans un petit boui-boui non loin de l’hôtel. Je suis tellement lessivé que je ne prends même pas la peine d’examiner la décoration de chambre. On est parti pour quelques heures de sommeil avant la grande découverte !

Jour 2 : Héraklion – Malia

Réveil en pleine forme pour attaquer cette deuxième journée en Crète qui sonne réellement le point de départ de ce roadtrip. Après un petit déjeuner copieux, direction le centre ville d’Héraklion. Parce que grande ville rime avec circulation et difficulté de stationnement (ça rime pas tant que ça finalement), je te conseille d’aller te garer au port, à environ 2 kilomètres à pied du centre. Ne sois pas fainéant, il fait beau, il fait chaud, et marcher est très bon pour la santé, si si !

Que dire sur Héraklion, c’est une capitale charmante, avec son lot de restaurants et de commerces en tout genre. J’ai apprécié flâner dans les ruelles de la ville et manger un bon repas dans un restaurant sans chichi.

Après la digestion, direction Malia, situé à moins de 40 minutes d’ici. Alors là, ne m’étant pas renseigné sur l’endroit, on peut dire que j’ai été surpris. Si tu cherches l’authenticité, ce n’est pas ici que tu la trouveras.

Bars, boites, restaurants à touristes et hôtels pour jeunes fêtards, c’est tout ce que tu trouveras dans cette ville bruyante. Après, peut-être que tu y trouveras ton compte, va savoir.

La plage est plutôt jolie, je ne le cacherai pas, et l’ambiance en soirée est plutôt bon enfant. En ce qui concerne la nuit que j’y ai passé, tu t’imagines bien que je n’ai pas beaucoup dormi. Peu importe, c’était quand même sympa, au final !

Jour 3 : Agios Nikoalos

Arrivé tôt le matin à Agios Nikolaos, l’un de mes coup de coeur de ce roadtrip en Crète ! Une ville typiquement méditerranéenne au charme fou !

Première étape, déambuler dans les dizaines de ruelles du centre puis finir par allez faire trempette à l’une des plages en périphérie de la ville. Pour finir, reviens sur tes pas pour grimper sur les hauteurs de la ville. Si tu arrives en haut, et j’espère que tu y arriveras, c’est une vue magnifique sur le port qui t’attend.

Tiens, ce serait pas l’heure de manger par hasard ? Agios Nikolaos regorge d’établissements en tout genre. Pour ma part, j’ai choisi un petit restaurant sur le port. Oui, c’est bien une moussaka, un plat typiquement grec !

Après cette pause gourmande, je repars de plus belle, à l’affût de la moindre chose que j’aurais pu louper. En me baladant aux abords du port, j’ai été intrigué par les bateaux proposant des balades en mer. On nous vend du rêve, et notamment la promesse de voir de belles tortues de mer. Connaissant ce type de croisières pour touristes, je n’y crois pas une seule seconde, et pourtant …

C’est bien des tortues et des milliers de poissons que j’ai pu apercevoir à travers la coque en plexiglas du bateau, comme quoi on peut aussi avoir de belles surprises ! La croisière dure une heure et tu pourras même monter sur le pont du bateau.

Allez, on se remet de ses émotions, on boucle sa ceinture et on reprend la route pour Myrtos, un village situé à un peu plus d’une heure de voiture.

Jour 4 : Myrtos

Myrtos est une petite ville excentrée de tout, c’est pourquoi je la considère comme une étape de transition avant de poursuivre la route. Profite-en pour te reposer et profiter du moment présent, car voyager n’est pas une course contre la montre, tu dois prendre le temps d’apprécier chaque moment. Dis-toi bien que de toute manière, tu ne pourras jamais tout voir et qu’il est inutile d’être dans cette optique là lorsque tu voyages. Tu vois, tu trouves que le pigeon dans l’avion est de bon conseil moralisateur.

J’ai adopté le slow travel lors d’une journée et j’ai vraiment apprécié. Je te conseille d’aller te balader dans la vieille ville, près de la plage. Ici, des locaux, beaucoup de locaux. Tu sens bien que Myrtos est beaucoup moins touristique que le reste de la Crète. Il suffit, pour s’en rendre compte, de voir les têtes amusées des habitants lorsque tu déboules avec ton sac à dos trop lourd pour toi. D’ailleurs, en parlant de sac à dos, je t’invite à aller lire l’article que j’ai écris sur comment choisir son à dos de voyage.

Arrivé au bout du chemin longeant la plage, j’ai découvert un panorama grandiose sur les montagnes. En cherchant un peu, tu pourras même profiter d’un instant seul au monde face à la mer.

 Jour 5 : Une longue route vers Matala

Après une journée passée à me reposer, je repars pour Matala. C’est un long trajet de 2 heures qui nous attend, alors pour te faire passer un moment agréable sur cette route de montagne, je me suis arrêté au bord de la route pour te montrer la vue !

Tu t’attendais à quoi, une autoroute peut-être ? Que nenni, ici on prend son courage à deux mains (c’est mieux pour tenir le volant) et on passe la seconde. D’ailleurs, n’oublie pas de faire le plein de carburant avant de prendre la route, car tu auras du mal à trouver une station sur le chemin allant de Myrtos à Matala.

Bienvenue à Matala, un ancien village de pêcheurs pris d’assaut par la communauté hippie dans les années 1960. Aujourd’hui, cette époque est révolue et Matala ne vit que du tourisme. En arrivant, je te conseille d’aller profiter de la plage qui est tout de même très agréable malgré les nombreux touristes.

As-tu remarqué ces petites grottes creusées dans la roche ? Si ce n’est pas le cas, je t’invite à prendre rendez-vous chez l’ophtalmo du coin. Pour les autres, on continue la visite !

D’après mes infos, et le pigeon dans l’avion se trompe rarement, ces grottes ont été utilisées comme habitats préhistoriques et lieux de culte. Pendant les années 60, elles abritaient une communauté de hippies.

D’ailleurs, des traces du passage des hippies sont encore présentes à Matala, mais je te laisse découvrir ça par toi même si tu décides d’aller visiter les grottes.

Pour moi, c’est vraiment à la tombée du jour, lorsque les touristes partent, que Matala révèle son vrai visage. J’ai découvert une ville atypique et chargée d’histoire, il y a de la vie à Matala ! Je te conseille d’y rester au moins une journée et surtout une soirée pour apprécier Matala à sa juste valeur.

Jour 6 : Frangokastello

Je te passerai les détails historiques, mais Frangokastello est un ancien fort Vénitien datant du 14ème siècle, rien que ça ! Tu peux évidemment visiter ce qu’il en reste, à noter que le château a été reconstruit à plusieurs reprises durant les siècles derniers. L’entrée est à 2€, et je vais être honnête avec toi, si ton temps est compté, passe ton chemin.

Pour 2€, tu verras une ruine et quatre tours, dont une où il est possible d’y monter pour admirer la vue. Les explications sur le panneau à l’entrée sont franchement suffisantes, non pas que j’ai été déçu, mais un peu quand même.

Jour 7 : Chora Sfakion – Loutro

Un autre coup de cœur, Chora Sfakion ! Un petit village tranquille, certes un peu touristique mais cela n’enlève rien à l’authenticité des lieux. La première chose à faire en arrivant est d’aller réserver le ferry pour se rendre à Loutro, et crois moi, tu ne voudrais pas louper ça !

Je t’invite grandement à aller te balader dans les ruelles de la ville pour finir par grimper au sommet des ruines de l’ancien fort (encore un). La vue est vraiment incroyable, alors ne loupe pas ça sous prétexte que tu as mal aux doigts de pied.

Direction Loutro, un petit bout de Crète accessible uniquement en bateau. Je crois que ça se passe de commentaire …

Le deal est simple, on te lâche ici pour la demi journée, tu profites de l’eau turquoise et des restaurants avant de retourner sur Chora Sfakion, il y a pire comme programme non ? N’oublie pas ton masque et ton tuba, car ici tu pourras t’adonner aux joies du snorkeling.

Jour 8 : Georgioupolis – Lac de Kournas

Arrivé à Giorgioupolis, une ville plutôt animée ! Mais si on est ici, c’est pour une seule et bonne raison, le Lac de Kournas ! Situé à une dizaine de minutes de Georgioupolis, c’est le seul lac d’eau douce de Crète où tu pourras apercevoir des espèces naturelles comme de belles tortues.

Et pour ne pas déranger tout ce petit monde, ici on se balade en pédalo of course. En arrivant, j’ai tout de suite loué une heure pour une poignée d’euros, et franchement, ça en valait la peine ! Rien que faire exprès d’aller s’échouer sur la rive d’en face est déjà une raison valable.

Encore une fois, masque et tubas sont indispensables, et la baignade est obligatoire si tu veux passer un bon moment !

Jour 9 : Paleochora

Pas loin de deux heures de route pour tomber sur Paleochora, une ville touristique et branchée où tu trouveras beaucoup de restaurants et de petits commerces.

Si tu es comme moi et que tu as besoin de ta dose d’authenticité, tu peux grimper sur les hauteurs de la ville. Arrivé en haut, tu trouveras les ruines d’une ancienne forteresse vénitienne !

A la tombée de la nuit, tu peux profiter des innombrables bars branchés de la ville et aller te saouler boire un verre avec modération. Après cette soirée de détente, il est temps d’aller dormir, car demain, on part tôt. Un peu plus d’une heure de route nous attend, alors met ton réveil et sois à l’heure !

Jour 10 : Elafonissi

Non tu ne rêves pas, c’est bien du sable rose ! Elafonissi est réputé pour être l’un de plus beaux endroits de Crète, et on comprend d’où vient cette réputation quand ont voit ça. Et comme tout endroit renommé, Elafonissi connait quelques soucis d’affluence…

Et je ne te parle pas de quelques vacanciers, mais d’une horde de touristes assoiffée de plage et de transats à 10€ la demi journée ! Bon, malgré tout, cela en vaut la peine.

Profite-en pour te reposer et pour aller te baigner, car on est aussi en vacances pour ces moments là. Et franchement vu la couleur de l’eau, se serait dommage de s’en priver !

Jour 11 : Falasarna

Encore une belle surprise ! Falasarna est un petit village loin de tout, mais la plage est vraiment grandiose ! Si tu rêves d’un peu d’action et d’activités nautiques, tu es également au bon endroit. Par exemple, j’ai pu faire du jet-ski pour beaucoup moins cher qu’ailleurs en Europe.

A peine arrivé et comme à mon habitude, j’ai arpenté la ville. Je t’invite à te balader dans les hauteurs où tu pourras manger dans un super restaurant familial. Et rien que pour toi, j’ai pris ce magnifique panorama, regarde moi cette vue !

Trêve de plaisanteries, demain on attaque l’excursion qui va définitivement te faire acheter tes billets d’avion pour la Crète.

Jour 12 : Gramvoussa – Balos

Arrivé tôt au port, on part pour une excursion comprenant deux îles : Gramvoussa et Balos.

Cher ami, prépare toi à en prendre plein la vue et à avoir le souffle coupé ! En parlant de souffle, ton cardio va être mis à rude épreuve. Pour comprendre de quoi je parle, suis-moi, on commence l’ascension.

Un petit chemin escarpé te permettra de prendre de la hauteur. Je te conseille de grimper à ton rythme si tu veux arriver au bout !

Ça y est, on est à mi-hauteur, et on peut déjà profiter de cette incroyable vue sur le lagon. Il fait chaud, ça cogne sévère. Prend des photos et fait une pause bien méritée. C’est bon, on peut repartir ? Allez on continue de grimper !

Oui d’accord, je sais, tu es épuisé par cette ascension et je te comprends, mais honnêtement, est-ce que ça n’en valait pas la peine ?

Après t’être remis de tes émotions, reprend le bateau direction Balos. Cette deuxième île va te permettre de te reposer, de profiter de la plage ou encore d’aller faire une séance de snorkeling.

Jour 13 et 14 : Gorges de Samaria – Trek – retour paris

Comment terminer cet itinéraire en Crète sans un trek ? C’est le moment sportif de l’aventure, 13 kilomètres de randonnée dans les Gorges de Samaria ! Si tu veux avoir toutes les informations pratiques, tu peux aller voir mon guide sur ce trek dans les gorges de Samaria.

Pour réaliser ce trek, il faudra te lever tôt, départ à 05h30 en bus pour rejoindre l’entrée des gorges. En moyenne et si tu marches à allure normale, il faut entre 6 à 7 heures de marche pour venir à bout de la randonnée. Pour ma part, j’ai mis 6 heures en prenant mon temps et en m’arrêtant aux différents check point.

Car non, tu ne seras pas livré à toi même, le parcours est très surveillé et il ne sera pas rare de croiser les gardes. Tu trouveras également des points d’eau assez fréquemment. Si tu hésitais à franchir le pas, j’espère t’avoir rassuré sur la sécurité.

C’est ici que nous nous quittons, après avoir passé deux semaines géniales à travers la Crète. Que dire, j’ai vraiment été très surpris par le dépaysement ! J’ai rarement ressenti ça dans un pays Européen, ce qui mérite d’être souligné. Si tu ne sais pas où partir cet été et que tu cherches le dépaysement sans trop t’éloigner, alors je te recommande vivement de venir y faire un tour. J’espère que cette idée d’itinéraire en Crète va te permettre d’organiser ton voyage dans les meilleurs conditions.

Et toi, tu pars quand ?

PARTAGER

Je m’appelle Jérémy et je suis l’auteur de ce blog. D’aussi loin que je me souvienne, J’ai toujours ressenti le besoin de partir à l’aventure, de découvrir le monde par mes propres moyens. Ce blog voyage a pour but de te donner les clés pour partir loin, toi aussi ! Car si je peux le faire, pourquoi pas toi ?

10 COMMENTAIRES

  1. Merci Jérémy, ton article est tout simplement top et ton road trip donne vraiment envie !! J’ai hâte d’être en Crête et j’ai bien pris note de tous les points de passage.
    Rapide question : comment peut-on retrouver le restaurant sur les hauteurs de Falasarna ?
    Merci beaucoup !

  2. Salut jeremy je suis contente de être tomber sur ton blogspot car trouver de VRAO Infos sur une ville est difficile nous on adore le charme de la ancien tout en gardant les magasins les boîte exemple barcelone quel coin nous conseillerais tu pour nous échouer 2 ou 3 semaine sachant qu on louera une voiture pour faire quasi tout ton trip merci de avoir partager tout tes bon moment et tes astuces ainsi que un vrai point de vue de jeunes car dans les agences hmmmm hmmmm on dira rien lol

    • Salut Virginie ! Merci pour tous ces compliments, j’ai essayé de mettre avant les côtés positifs de tous les endroits que j’ai pu découvrir. Moi honnêtement je te conseille Malia si tu aimes faire la fête, tu seras servie 🙂 Pour plus d’authenticité, le reste de l’ouest est un bon compromis.

  3. Salut Jérémy, ton road-trip m’a vraiment donné envie de voyager en Crète, les paysages sont magnifiques! Juste une petite question, combien as-tu dépensé pour ce road-trip ? Voulant partir avec un groupe d’amis, je ne sais pas si on pourra aborder ce road-trip.
    En tout cas, merci de nous avoir fait partager ton voyage en Crète!
    En attendant ta réponse,
    Cordialement, Clarins M.

    • Salut Clarins14, je te remercie pour tous ces compliments, ravi que mon trip t’ai plu ! Alors pour ce qui est du budget, j’ai dépensé 3000€ à deux, pour les vols, l’hébergement, la location de voiture et les dépenses quotidiennes. Mais sache que tu peux largement réduire les coûts en optant par exemple pour du Airbnb ou encore mieux du couchsurfing. De plus, si tu pars à plusieurs, ce sera encore moins cher étant donné que vous partagerez la plupart des frais 🙂

  4. Bonjour Jérémy
    Tu viens définitivement de me convaincre de partir en Crète au mois d’Avril !
    Je ne peux partir qu’une semaine je vais donc essayer de faire un mix de tout ca !
    Si tu devais choisir que 3 ou 4 points de ton périple ce serait lesquels ?
    Merci beaucoup et a bientôt !

    • Hello Sarah, content que l’article t’ai plu ! C’est difficile, mais si je devais me contenter de quelques endroits à ne pas louper ce serait : Agios Nikolaos, Loutro, Matala, Elafonissi et si tu es de nature aventurière, le trek dans les gorges de Samaria. Bon voyage et à bientôt 🙂

  5. Bonsoir Jérémy,
    Cool ton road-trip en Crète. Ça nous donne vraiment envie de partir.
    Ce qui est intéressant c’est de trouver d’autres balades que celles que l’on trouve chez tous les voyagistes.
    Par contre nous pouvons partir qu’une semaine, nous allons faire un mix avec toutes ces infos.
    Encore merci pour ce beau moment passé à te lire, plein d’humour.

    • Bonjour Robert, merci beaucoup pour ton retour, je suis content que mon article t’ai plu ! Effectivement si tu pars une semaine, je te conseille de te concentrer sur l’essentiel en privilégiant l’ouest de la Crète. A bientôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE